RAPPEL-TOI :  Le Traversée Silvretta en raid à ski, Autriche.

Initialement proposé pour Pizalp, notre traversée des Alpes, ce raid à ski en Silvretta s’est donc déroulé en 2022 entre Suisse et Autriche. Un raid à ski conçu adapté pour des débutants/initiés au ski  de rando, et par conséquent appelé “Mon premier raid à ski”. Des dénivelés raisonnables, des descentes peu compliquées techniquement et des hébergements confortables. Avec pour cette édition, de la poudreuse et du soleil sur le final.

L’équipe de choc :  Hans et Jean

Suisse & Autriche
Ski – Mon 1er raid à ski
Souvenirs du 8 au 12 Avril 2022

Les moments forts

Une deuxième journée avec une météo pas terrible du tout mais qui permettra d’avoir une neige de rêve le 3ème, 4ème et 5ème jour. L’ascension en crampons/piolet le 3ème jour du Silvrettahorn à 3244m avec une vue à 360° sur le massif de la Silvretta mais aussi le massif de la Bernina et bien d’autres. Malheureusement aussi, une chute mal réceptionnée pour Jean et une luxation de l’épaule pour Jean qui aura la “chance” de profiter d’un beau vol en hélico jusqu’à Davos.

La vision du guide sur le périple

Finalement, la 3ème tentative sera la bonne. Annulé en 2020 pour cause de Covid, puis en 2021 pour la même cause, j’ai bien cru que ce raid à ski n’aurait jamais lieu !

C’était un raid à ski “facile” destiné à des personnes souhaitant vivre une première aventure de raid à ski itinérant. Et je dois avouer que le terrain de jeu de la Silvretta s’y prête parfaitement bien ! Les refuges sont très confortables avec une mention spéciale pour la Jamtalhütte et son mur d’escalade indoor, les dénivelés sont très raisonnables, les descentes peuvent se dérouler sur du terrain peu raides. Mais les paysages restent de toute beauté et nous avons la chance de profiter de 50 à 70cm de neige fraîche.

Tout débuta par une première journée sur le domaine skiable d’Ischgl afin de permettre à Jean et Hans de retrouver leurs marques sur les skis. Une journée dédiée à améliorer son ski à la descente : peu de dénivelé positif (aucun à vrai dire) mais pas mal de dénivelé négatif en utilisant les remontées mécaniques. Et l’intérêt, c’est que du sommet de la station, nous pouvons descendre à ski par gravité sur la Heidelbergerhütte, notre premier refuge de cette traversée. Le temps se dégrade mais nous, nous sommes au chaud et nous profitions de nos premières bières 🙂

Le lendemain matin, le temps n’invite pas à sortir dehors. Nous prenons notre temps et décidons quand même de partir. Nous serons quasi seul toute la journée avec une arrivée au Zahnjoch dans un temps alternant entre éclaircies et nuages. Descente tranquille sur la Jamtalhütte, où nous sommes bien contents de nous réfugier à l’intérieur et de profiter d’un repas chaud. Après la sieste obligatoire en raid à ski, direction la salle d’escalade pour se mettre une petite séance de grimpe avant l’indispensable bière d’avant-repas. Certes le refuge est grand (180 places quand même) mais c’est bien foutu et nous ne manquons pas de confort.

Pour le 3ème jour, le temps là encore n’invite pas à mettre le nez dehors mais les prévisions sont plus optimistes que la veille. Départ dans la purée de pois, la trace est déjà faite au début, ce qui est assez pratique car on brasse dans 60-70cm de poudre ! Plus nous avançons, plus le temps s’améliore et plus nous découvrons les paysages de la Silvretta : c’est vaste avec pas mal de sommets qui sortent de la fin des glaciers. Nous montons au Tiroler Scharte, Hans arrive bien épuisé mais la vue vaut le détour. La descente est top avec de la bonne neige, de la visibilité et un peu de pente. Arrivée à la Weisbadenerhütte, accueil correct mais sans plus et le refuge est moins bien agencé que les derniers.Bref, nous avons moins aimé !

Le 4ème jour, nous laissons les très nombreuses cordées allaient en direction du Piz Buin, THE sommet dans le secteur (bien que ce ne soit pas le plus haut du coin mais le plus haut du Land du Voralberg). Direction pour nous vers le Silvrettahorn. Nous laissons les skis au col puis montons crampons aux pieds. La trace est faite dans l’épaisse couche de neige, et après une petite heure, nous foulons le sommet seuls. Moment de contemplation du paysage (cf. panorama dans les photos). Descente à ski très cools sur la Silvrettahütte où nous célébrons la journée autour d’une tarte et d’un gros coca. On change clairment d’ambiance dans ce refuge. C’est certes plus cher (bienvenue en Suisse) mais c’est cosy, beaucoup moins grand et les gardiens sont très gentils. Bref, on a aimé !

Dernier jour pour l’ascension du Sonntagspitze. Une courte montée puis une petite descente avant d’attaquer la montée du jour. Nous nous retrouvons complètement seuls dans ce vallon, ça change de la veille (bien que ce n’était pas très dérangeant). Nous ne monterons pas au sommet car en ayant voulu emprunter un couloir, les quelques derniers mètres sont bien techniques et ça commence à chauffer sévère. Nous attaquons la descente à ski et au 3ème virage, Jean tombe et tombe mal : c’est la luxation d’épaule… Allo les secours, qui arrivent en 10-15min. Un coup d’antalgique et le voilà dans la machine qui l’emmène à l’hôpital de Davos pour se faire remettre l’épaule. Pendant ce temps, nous descendons avec Hans, neige en cours de décaillage, très bon à skier ! C’est un peu plat sur la fin par contre pour rejoindre Klosters.

En conclusion, un endroit avec de très nombreuses possibilités à ski, des sommets techniques si on veut (mais pas trop) et des refuges plutôt très calés. Et en plus, en ouvrant bien l’oeil, j’ai reparé pas mal de lignes plus raides et esthétiques, histoire de faire un raid Silvretta “loin des classiques” 🙂

Prochaines sorties encadrées similaires

Maitrise de la vitesse et de chacun de ses virages, maîtrise mentale. Quelques qualités à développer pour pratiquer le ski de pente raide
3 jours 4 places dispo / 4
Départ le 28 janvier 2022

3 jours pour apprendre à bien maitriser sa posture, son attitude sur les skis dans les pentes raides. Un stage ski de pente raide sur le domaine du Grand Massif, Haute Savoie.

Exercice de pelletage pur être efficace une fois la victime localisée
3 jours 6 places dispo / 6
Départ le 7 janvier 2022

Une formation ski de rando perfectionnement sur 3 jours avec 2 formations en ligne préalable, pour te donner de solides bases pour envisager tes prochaines sorties plus sereinement.

× Text me!