RAPPEL-TOI :  La Traversée des Schladminger Tauern en ski de randonnée.

Un itinéraire qui naît en se déplaçant sur tous les supports de carte trouvés, qui n’existe pas et qui semble peu réaliste au vue des difficultés techniques rencontrées : en autonomie avec tente, duvet, nourriture ; des pentes qui semblent passer d’après les cartes mais une incertitude certaine de ne pas pouvoir passer sur le terrain; un manque de réseau pour avoir la météo. Bref, un raid de 6 jours qui faisait rêver mais comme tout rêve, un peu irréalisable. 

L’équipe de choc :  Sophie, Rémy, Théo (et Flo)

Schladminger Tauern – Autriche
Ski – Grands raids à ski 
Souvenirs du 19 au 24 Février 2020

Les moments forts

 

J’ai versé ma petite larme quand on a touché les pistes de la station de ski d’Obertauern : le rêve venait de s’accomplir et j’en rêvais depuis 6 mois. 

L’avant dernière journée fut épique et fit la part belle à l’esprit d’équipe. A 15h, on décide de se remettre 800m de dénivelé après les 1400m du matin, ceci afin de nous permettre de terminer ce raid. Tout le monde est uni autour d’un seul objectif : terminer ce raid. Ce fut magique et un superbe morceau de montagne. On est tous allé taper dans la réserve mais à 18h, quand on a ouvert la porte du refuge, on a crié notre bonheur. 

 

 

La vision du guide sur le périple

Comment trouver du monde pour ce type de projet ? Sur le papier, c’est un peu effrayant mais il faut aussi que ça le soit car ça ne sera pas facile tous les jours sur le terrain. En plus, les Schladminger Tauern, ça ne parle à personne ! Donc si y’a pas de commentaires TripAdvisor, comment savoir si c’est bien ? Le gros dilemme aujourd’hui : on recherche l’aventure mais il faut qu’on nous certifie que ça sera bien, si possible avec le retour de précédents “aventuriers”. Mais, c’est pas ça l’aventure ????? L’essence même de l’aventure, c’est quand même de partir avec encore pas mal d’inconnus. Et de partir avec un état d’esprit “je m’adapterai bien”.

Nous voilà prévenus et on est 5 pour participer à cette vraie aventure. Ce qui est aussi incroyable, c’est de partir à l’aventure dans les Alpes. Adieu billets d’avion pour nous transporter à l’autre bout de la planète pour tenter de trouver quelque chose d’exceptionnel. Allons chez l’opticien et prenons des lunettes pour regarder plus près de chez nous. Les Alpes sont un terrain de jeu où il reste encore pas mal de choses à faire. Et en plus, c’est beaucoup beaucoup plus simple pour s’adapter en cas de météo catastrophique ou autres problèmes.

On se retrouve donc à 5 : 2 filles et 3 gars, on est presque à la parité ! Quand on charge les sacs, on prend conscience de l’entreprise : ils débordent et sont bien lourds. Mais franchement, le sac, “ça va”. On a 1 tente pour 5, un duvet et un matelas chacun, 6 jours de nourriture pour petit déjeuner, pique-nique et soir. Mais grâce à l’allégement du matériel, une telle entreprise aujourd’hui devient possible tout en gardant une très bonne skiabilité (skier avec des sacs de 30kg, ce n’est pas très réaliste).

La météo annoncée n’est pas bonne et les prévisions se révéleront assez justes. On n’a pas beaucoup de créneaux de beau temps et on subit le vent pendant plusieurs jours. La qualité de la neige n’est pas exceptionnelle, disons-le clairement. Ce n’est qu’à la fin du raid qu’on prend conscience que dans le ski, ce n’est vraiment pas que la qualité de la neige qui compte. Le dépaysement, la solitude, la “cordée”, l’effort, les paysages, voilà des facteurs non négligeables qui rentrent également dans la “notation” post-voyage.

On parcourt pendant ces 6 jours des zones vierges de toutes traces. On recontre quand même des personnes dans certains fonds de vallée mais on les compte sur le bout des doigts. Et grâce aux moyens d’orientation moderne qu’on possède, on arrive à trouver la trace dans des zones raides à vue. Merci le progrès, ça ouvre de nouvelles possibilités et ça fait rêver à de nouvelles aventures.

On arrive donc à descendre à vue une pente à 40° en moyenne, assez exposée, avec notre nourriture/duvet/matelas sur le dos. On arrive tous bien fatigués nerveusement de cette descente quand même. La nuit se passe sous la tente mais le feu nous réchauffe fortement et on passe un moment inoubliable au pied de l’incroyable face Nord du Hochgolling (1000m de haut quand même), le géant des lieux.

Dans les anecdotes marrantes, on retiend une montée de 300m de dénivelé sans peaux de phoque ! La neige étant humide, les skis collaient tellement qu’il n’y avait plus besoin des peaux.

Le dernier jour, on est obligés d’avancer avec une visibilité de 50m mais la configuration du terrain nous permet de finir l’aventure en sécurité (faible risque d’avalanche). Et on découvre un peu au dernier moment les premiers signes de civilisation active, à savoir les remontées mécaniques d’Obertauern, marquant la fin de cette incroyable aventure 0 étoiles sur TripAdvisor car pas référencée !

Une grosse pizza derrière la cravate et quelques jours de repos et je recommence à rêver d’une nouvelle aventure dans le genre : les Zillertaller Tauern en 2021 ?

Prochaines sorties encadrées similaires

Traversée des Schladminger Tauern en ski de randonnée 19
2 jours 2 places dispo / 2
Départ le 27 février 2021

Stage de ski de pente raide sur 2 jours autour de Chamonix pour pratiquant averti, pour apprendre à se gérer et à gérer la sécurité en pente raide.

× Text me!