RAPPEL-TOI :  Le Raid à ski Fais-moi Mal 2021, Suisse Centrale.

Initialement proposé pour Pizalp, notre traversée des Alpes, ce raid à ski Fais-moi Mal s’est donc déroulé en 2021 en Suisse Centrale. Des caractéristiques un peu hors-norme pour ces 7 jours d’itinérance avec 125km à parcourir, 12’000m de dénivelé positif, de la pente raide par moment, pas mal de refuges non gardés mais confortable (merci la Suisse) et une variété de paysages exceptionnels. La météo n’aura pas été toujours clémente mais on s’est adapté.

L’équipe de choc :  Dadou (et Flo)

Suisse Centrale
Ski – Grands raids à ski
Souvenirs du 1er au 7 Mars 2021

Les moments forts

 L’ascension puis la descente du Piz Terri. Une pente parfaite et bien raide au milieu du raid à ski. C’était pas dans le programme initial mais on se plonge un peu plus dans les cartes quand on est dans le raid et ce Piz Terri nous a fait de l’oeil. En plus, ce sommet trône un peu en seigneur (comprenez par là qu’il est isolé). Content déjà d’être arrivés à remonter cette pente. Et la descente, c’est la cerise sur la gâteau. La sensation de skier suspendus au-dessus du monde.

S’en suit une longue descente plus facile et une arrivée dans un refuge non gardé mais très confort : tous les ingrédients d’une belle journée se retrouvaient réunis.

La vision du guide sur le périple

Comme chaque année, le raid à ski “Fais-moi Mal” fait parti des raids à ski que j’attends avec une certaine impatience. Etrange dans le sens où on sait que ça va pas être une partie de plaisir tout le temps, voir qu’on va bien en ch..er. A chaque fois, ce sont des raids qui demandent beaucoup de préparation. J’ai donc à chaque fois très envie de passer à l’action et de voir à quoi ressemble en vrai les régions dans lesquelles je me projette virtuellement pendant la préparation.

Et puis, ces raids à skis sont des raids très complets où vont se mêler efforts courts mais intenses, efforts sur la durée, ascensions techniques avec crampons/piolet, descentes raides. Le tout pendant de nombreuses et longues journées. Bref, selon moins, la quintessence du ski !

Pour cette deuxième édition, je n’ai pas été déçu. Cette Suisse Centrale est ignorée de beaucoup de gens, pour notre plus grand bonheur ! 12 personnes rencontrées (si on omet notre passage dans une petite station de ski) sur ces 7 jours. Des pentes à skier à perte de vue, beaucoup de sommets à plus de 3000m (Piz Terri (3149m), Piz Medel (3209m), Piz Vial (3168m), Rheinwaldhorn (3402m)) offrant des vues imprenables sur la région.

Et puis, on est en Suisse ! Et pour plusieurs raisons, ce pays est génial pour le ski.
– on peut imaginer tellement de combinaisons car il existe à peu près partout des arrêts de bus ou train. On s’arrête donc presque quand on veut. La logistique est grandement facilitée. En plus (et surtout?), on abandonne le concept de la voiture “polluante”.
– les refuges non gardés sont plus que confortables et proposent même du coca ou de la bière en libre service ! Alors oui, il faut s’acquitter de la nuitée de la partie hiver (+ les boissons) qui est plus cher qu’en France. Pour rappel, les parties hiver des refuges français sont payantes mais les gens sont tellement habitués à ne pas les payer qu’on en arrive presque à croire désormais que c’est gratuit.
En Suisse, on trouve du bois, du gaz, des ustensiles, voir même des couettes pour dormir. Le luxe ! C’est bon de savoir qu’on peut encore compter sur la confiance des gens. Ca serait tellement bien de voir ça côté français : on aurait des parties hiver confortables et bien équipées.
on croyait avoir un accueil à la Suisse allemande pour les refuges gardés. Quenini ! Les gens étaient en général plutôt très gentils. Spéciale dédicace à la Camona da Medel : des gardiens super sympas, une baie vitrée incroyable, un lieu assez fou, un repas où on était les seuls hôtes dans une ambiance freutée.

Quand on arrive à Airolo, toujours le même sentiment après un tel voyage. Tellement content d’avoir pu réalisé ce périple sans trop de problèmes mais à la fois, on sait que le voyage est désormais bien fini. Un retour à la réalité qui comporte donc des avantages (une douche chaude !) mais des inconvénients (retour à une vie speed, retour du dieu téléphone).
On le savait : toute bonne chose à une fin et maintenant on peut rêver à la prochaine édition !

Prochaines sorties encadrées similaires

Traverser des lacs gelésà ski, un des petits plaisirs de l'hiver
COMPLET
4 jours Complet
Départ le 17 mars 2022

Du ski de randonnée dans les Grisons : un territoire dessiné pour cette pratique, qui plus est quand on utilise avec parcimonie les remontées mécaniques pour envisager des descentes encore plus monstrueuses. Et le tout avec des hébergements très confortables et des transports en commun classés au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Lenzspitze Nadelhorn en alpinisme
3 jours 1 place dispo / 1
Départ le 23 août 2022

Avec cette 4ème section de notre grande traversée Sud Nord des 4000m de Saas Fee, nous "n'enchaînerons" que 2 sommets principaux. Nous baissons donc d'un ton en difficulté et en longueur mais cette section ne sera pas à sous estimer avec de grands et splendides parcours d'arête le 2ème jour

×

Powered by WhatsApp Chat

× Text me!