RAPPEL-TOI :  La Traversée Dolomites d'Est en Ouest en raid à ski, Italie.

Un manque de neige certain mais une furieuse envie de retourner dans les Dolomites, nous voilà partis pour 4 jours pour un raid à ski inédit. Inédit car classiquement, les itinéraires proposées vont du Sud au Nord. Alors que là, nous sommes partis du Nord Est pour arriver au Sud Ouest. Certes, la poudreuse n’aura pas volé mais avec 4 jours de beau temps, nous avions mal à la rétine avec tous ces beaux paysages.

L’équipe de choc :  Emma et Simon

Italie
Ski – Les Dolomites en raid à ski itinérant
Souvenirs du 2 au 5 Mars 2022

Les moments forts

Incontestablement, le passage de la Forcella Marmolada. Nous étions seuls au refuge la veille avec deux gardiens atypiques. Et le passage en soi de ce col est assez technique tout en offrant en toile de fond un paysage grandiose sur le Gruppo Sella. Un petit rappel et nous voilà prêts à dévaler (doucement quand même) les pentes sud donnant sur un vallon reculé.

Allez, je rajoute aussi le coucher de soleil depuis le Rifugio Lagazuoi, qui vaut son pesant de cacahuètes !

La vision du guide sur le périple

Combien de temps j’ai passé à préparer ce trajet ? Longtemps ! C’est le problème quand on veut sortir des sentiers battus, ça demande de l’investissement. Mais j’aime pas les circuits classiques, donc je préfère passer du temps derrière l’ordi, sur les cartes, les topos et voir en vrai ce que j’ai pu concevoir. Le problème avec ce raid, c’est que j’ai bien cru que je n’allais jamais le faire ! Alors quand Simon et Emma m’ont dit qu’ils voulaient faire quelque chose dans les Dolomites cet hiver, j’ai sauté sur l’occasion pour leur proposer ces 5 jours. Ah oui, j’ai du réadapter le séjour parce qu’à la base c’était 5 jours mais ils ne pouvaient que 4 jours (donc j’ai rerepassé du temps pour revoir le programme…).

Pas de problème vis-à-vis de la météo, tempête de ciel bleu annoncé pendant 4 jours. Non le problème, c’était savoir si nous allions skier sur de la neige ou sur de l’herbe. Après analyse des outils donnant des infos sur les conditions réelles, je me dis que c’est possible de faire notre périple.

Une aventure qui me tenait à coeur car en 4 jours, en n’utilisant aucun taxi, nous allions voir et passer très proche :
– des Tre Cime di Lavaredo (ne vous méprenez pas, les Dolomites ne se résument pas uniquement à ces 3 pics spectaculaires mais ils valent le détour)
– de la Marmolada (plus haut sommet des Dolomites et sur laquelle trône, pour combien de temps encore va savoir, le dernier glacier des Dolomites)
– de la Civetta, largement oubliée du grand public malgré son impressionnante face Nord haute de 1200 mètres de haut
– des Tofane de Roze, et dormir sur un belvédère incroyable tout proche, à savoir le Rifugio Lagazuoi à 2752m
– des Pale di San Martino, un massif là encore oublié du grand public mais tout aussi magnifique que le reste
Un concentré de paysages donc. Sans oublier des passages techniques, un maximum de descentes en utilisant les nombreuses remontées mécaniques présentes sur le territoire, des connexions en bus ou en passant sur les domaines skiables. Le tout dans un niveau technique et physique accessible.

Une galère à organiser par contre car le trajet demande un sens précis de l’organisation : si vous arrivez après 16h au pied du téléphérique de la Marmolada, il reste un sacré dénivelé à faire pour rejoindre le refuge ! Et je vous invite aussi à connaître avec précision les horaires des bus sur un territoire étalé sur plusieurs régions, régions possédant leurs propres systèmes de transport en commun, sans aucun lien entre eux ! Bref, une galère logistique qui a parfaitement démarré le 1er matin avec l’annulation du train que nous devions prendre. En plan B, un bus mais qui n’acceptait pas la CB ni les billets de 50€…

Nous avons rencontré quelques personnes sur l’itinéraire des Tre Cime mais pour le 2ème et 3ème jour, on était seuls la plupart du temps. Juste entourés par de splendides tours de dolomie.

Pour le ski, clairement, difficile de vous vendre des images rêveuses dignes des plus grands magazines de ski de rando. La neige aura été plutôt “béton” quand il y en avait. Et parfois, y’en avait plus, nécessitant quelques déchaussages.

Mais au moment du débrief, mes 2 acolytes étaient comblés des paysages rencontrés, de l’itinéraire choisi avec une incroyable sensation de voyage ski aux pieds. Comme quoi, dans un raid à ski, la qualité de la neige n’est pas forcément essentielle pour vivre un vrai voyage.

Prochaines sorties encadrées similaires

Maitrise de la vitesse et de chacun de ses virages, maîtrise mentale. Quelques qualités à développer pour pratiquer le ski de pente raide
3 jours 4 places dispo / 4
Départ le 28 janvier 2022

3 jours pour apprendre à bien maitriser sa posture, son attitude sur les skis dans les pentes raides. Un stage ski de pente raide sur le domaine du Grand Massif, Haute Savoie.

Exercice de pelletage pur être efficace une fois la victime localisée
3 jours 6 places dispo / 6
Départ le 7 janvier 2022

Une formation ski de rando perfectionnement sur 3 jours avec 2 formations en ligne préalable, pour te donner de solides bases pour envisager tes prochaines sorties plus sereinement.

× Text me!